Les quatre roues d’une voiture sont reliées au châssis par un système de suspension. Que ce soit à l'avant ou à l'arrière, la suspension est pratiquement toujours assurée par un ressort associé à un amortisseur. Quel est le rôle de ce dernier, comment fonctionne-il ? Oscaro vous l'explique.  


C’est quoi un amortisseur ?

L’amortisseur est l’une des pièces maîtresses du système de suspension du véhicule. Il y en a quatre par voiture et fonctionne, généralement, en duo avec le ressort de suspension.

Si le ressort sert à maintenir les roues de la voiture en contact avec le sol, l’amortisseur, lui, sert, comme son nom l’indique, à amortir les mouvements du véhicule. Ensemble, ils assurent le confort à bord de la voiture et la bonne tenue de route de cette dernière.

Les quatre amortisseurs permettent également à la voiture de rester en équilibre lors des accélérations, des freinages, des virages ou lorsque le véhicule subit des petits chocs (route abîmée, nids de poule, bosses).

En résumé, l’amortisseur sert à freiner l’action du ressort. Il stabilise les mouvements de la suspension et jugule les mouvements vifs du ressort. Il peut, selon la situation, se comprimer ou se détendre.  

Comment fonctionne l’amortisseur ?

Il se présente sous la forme d'un vérin rempli d'huile dans lequel se déplace un piston perforé. La taille de l'ouverture du piston ainsi que la viscosité de l'huile vont déterminer la fermeté de l‘amortisseur.

Le fonctionnement des amortisseurs est plutôt simple à assimiler.

Lorsqu'il se comprime, le piston se déplace dans un cylindre rempli d'huile (on peut alors dire à ce moment-là qu'il est divisé en deux chambres : le dessous du cylindre et le dessus). Sous la poussée du piston, l'huile se transfère dans le cylindre d'une chambre à l'autre. Lorsque l'amortisseur se détend, le piston remonte tandis que l'huile au dessus du piston redescend. L'avantage du piston est d'éviter tout phénomène de retour brusque lorsque le véhicule subi des chocs.

Le transfert de l'huile d'une chambre à l'autre est limité par le piston, qui permet d'absorber les chocs.  

A gauche (en rouge), un amortisseur de suspension. A droite, un ressort de suspension.

Quand changer ses amortisseurs de suspension ?

Les amortisseurs s’usent avec le temps. Plus ils sont exploités, plus ils s’usent rapidement. Cette usure est principalement due à l’étanchéité qui est sollicitée en permanence.

Oscaro conseille de les remplacer en moyenne tous les 70 à 150 000 kilomètres, selon les préconisations du constructeur.  Cependant, selon le type et l'environnement de conduite, l'usure peut-être plus forte pour un même véhicule. A titre indicatif, un usage urbain ou sur route dégradée sollicite davantage les amortisseurs qu'un usage sur autoroute.

Pour information, il est compliqué de diagnostiquer l’état d’un amortisseur soit même. Si le contrôle visuel de la pièce permet de déceler une fuite éventuelle, par exemple, il est préférable de faire contrôler ses amortisseurs par un garagiste qui possède des appareils adéquats.

D'une manière générale, lorsque le véhicule perd de son confort de conduite et de sa tenue de route, les amortisseurs sont probablement usés. Il est donc préférable de les remplacer.

Du 21 octobre au 27 octobre 2019 inclus, profitez de notre promotion sur les amortisseurs en cliquant sur ce lien !