Appuie sur le champignon ! Tu rouleras sur les chapeaux de roues, mais gare à conduire comme un pied, si tu fais une queue de poisson tu pourrais te retrouver à la place du mort.


Appuyer sur le champignon

Cette expression remonte aux toutes premières voitures. Alors bien différentes d’aujourd’hui, leurs accélérateurs étaient formés d’une tige surmontée d’une boule. Cette forme rappelant celle d’un champignon donne vite l’expression “appuyer sur le champignon”. Les accélérateurs ont changé de forme, mais l’expression est restée.

Démarrer sur les chapeaux de roue

Les chapeaux de roues, ce sont tout simplement les enjoliveurs. A l’origine, l’expression complète est “prendre un virage sur les chapeaux de roues”. Il y a quelques temps, les voitures avaient tendance à basculer vers l’extérieur dans les virages lorsqu’elles étaient lancées à grande vitesse. Les roues s'inclinaient alors, donnant l’impression de rouler sur les enjoliveurs.

Conduire comme un pied

Si les pieds sont un élément essentiel pour la conduite, conduire comme un pied est quelque chose de peu recommandé. On ne sait pas exactement d’où vient cette expression. Elle pourrait être dérivée de “bête comme ses pieds”, opposant la tête (lieu de l’intelligence) aux pieds, à l’autre bout du corps.

Faire une queue de poisson

Deux théories s’opposent pour cette expression. Tout d’abord, faire une queue de poisson signifie se rabattre rapidement devant la voiture que l’on vient de dépasser. La trajectoire de cette action ressemblerait ainsi à une queue de poisson. L’autre théorie dit que les poissons, quand ils nagent, frôlent les autres poissons en donnant des coups de queue à gauche et à droite pour se déplacer. La conduite du chauffard ressemblerait à cette attitude.

La place du mort

Désignant la place du passager avant, cette expression s’appuie sur des statistiques. Pendant longtemps, il s’agissait de la place où le risque de décès était le plus haut pendant un accident. Avant la généralisation de la ceinture de sécurité, rien ne pouvait se mettre entre le passager et le pare-brise, aucun siège ou volant pour le retenir. Si aujourd’hui la sécurité routière s’est largement améliorée, grâce aux ceintures de sécurité et aux airbags, l’expression, elle, est restée.


Photo by Alex Holyoake on Unsplash